Outils pour utilisateurs

Outils du site


Action disabled: source
sanction

Comment réagir à la réception d’un avertissement disciplinaire

La réception d’un courrier notifiant une sanction disciplinaire est toujours un moment délicat dans la vie d’un salarié et personne n’est à l’abri.

Il est donc important de réagir au plus vite et pour cela vous pouvez vous tourner vers vos élus CGT qui sont formés et (malheureusement) habitués à gérer ces situations.

La réception d’un courrier notifiant une sanction disciplinaire est toujours un moment délicat dans la vie d’un salarié et personne n’est à l’abri.

Il est donc important de réagir au plus vite et pour cela vous pouvez vous tourner vers vos élus CGT qui sont formés et (malheureusement) habitués à gérer ces situations.

Cependant, bien souvent, lorsqu’un salarié reçoit un courrier lui notifiant un simple avertissement, n’y voyant aucune conséquence immédiate, ce courrier reste lettre morte. Il est pourtant important de savoir qu’une accumulation d’incident de la sorte peut conduire à des sanctions plus lourdes.

Si vous n’êtes pas d’accord avec les griefs qui vous sont reprochés, vos élus CGT vous conseillent d’adresser un courrier à votre hiérarchie en apportant des éléments de réponses sur chaque point. N’oubliez pas ce vieux proverbe : “Qui ne dit mot consent !!”

Ainsi, il est impératif d’apporter une réponse et de garder une trace de cette réponse car si votre employeur constitue bien un dossier à charge sur vous, les éléments de réponse que vous aurez apportés ne seront pas forcément présents dans son dossier.

Bon à savoir : Si les motifs du grief étaient connus depuis plus de 2 mois par votre employeur, ce dernier ne peut pas en tenir compte pour motiver sa sanction car le délai est prescrit.

S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir, c’est que devant toute sanction, il faut réagir et si vous ne savez pas comment, alors consultez vos élus CGT, ils vous aideront. ils vous aideront.

sanction.txt · Dernière modification: 16/10/2019 12:07 par JPBM